Accueil


Notre prochaine conférence-repas aura lieu le
20 février prochain
Cliquez sur l'image ci-dessous pour en apprendre davantage et pour vous inscrire

 

 

Découvrez notre dernière revue,
en cliquant sur la couverture ci-dessous

 

Revue n° 1 : La laïcité et les médias

Toile@penser de la semaine

La Pensée et les Hommes :
Fondation et développement

Georges VAN HOUT
Président de La Pensée et les Hommes

Après la Libération, en 1945, le monopole de la diffusion par les ondes avait été confié à l'Institut national de Radiodiffusion. L’INR n’avait pas reconduit la participation à ses programmes pour les organismes extérieurs de radiodiffusion, intégrés jusqu’en mai 1940. En contrepartie, l’INR ouvrait des tribunes politiques, syndicales, interprofessionnelles et religieuses dont, ou bien la programmation relevait de commissions consultatives, ou bien la gestion était confiée à des associations reconnues.

Aucun groupe constitué ne représentant la laïcité, l’Institut gérait directement les émissions dites de « philosophie et morale laïques ». De 1945 à 1955, en radio, une causerie de dix minutes fut diffusée chaque semaine ; la programmation en était déterminée par un fonctionnairerépertorié comme « libre penseur » ; les conférenciers étaient choisis dans le milieu laïque.

Tout fut exécuté loyalement. Mais au dynamisme d’une Radio-Catholique, animée par des personnes engagées dans la propagation doctrinale, utilisant des techniques mieux adaptées, dont la diffusion se situait le dimanche à 19 heures entre l’émission enfantine Radio-Jeunesse (de grande écoute) et les informations sportives, on ne pouvait opposer qu’une conférence de dix minutes, localisée le jeudi à 18 heures, et gérée par une personne dont la motivation essentielle était sa fonction professionnelle.

En 1955, Robert Hamaide, Grand Maître national (1954-1957) du Grand Orient de Belgique, obtint du conseil de gestion de l’INR, et grâce à une coalition politique libérale-socialiste majoritaire, l’installation d’une commission consultative pour la programmation des émissions laïques francophones, une décision similaire étant prise pour les émissions flamandes.

Conformément à la recommandation du conseil, les membres en avaient été choisis dans des secteurs représentatifs du milieu laïque. La Fondation Magnette-Engel-Hiernaux prenait en charge les suppléments financiers amenés par la gestion et chargeait un producteur professionnel, dont l’engagement laïque était notoire, de la gestion permanente des émissions. Un titre nouveau, La Pensée et les Hommes fut attribué à l'émission pour la différencier de la formule précédente. 

Pour lire la revue, cliquez ici

Une boîte à outils contre le créationnisme

Stéphane LOURYAN
Professeur ordinaire à la Faculté de Médecine de l’Ulb
Membre de l’Académie royale de Médecine de Belgique

Introduction

Dans de nombreux pays où la laïcité n’est inscrite ni dans les lois ni dans les mentalités, les théories créationnistes prolifèrent, et certains groupes de pression politiques et religieux tentent d’en rendre l’enseignement obligatoire, de manière exclusive, ou en tant qu’alternative à l’évolution darwinienne.

Cette tendance concerne aussi bien des pays comme les États-Unis, l’Australie, certains pays de l’Est, à la faveur de l’effondrement du communisme athée, mais aussi le Proche-Orient, qui a tendance à exporter ses principes religieux dans nos villes.

Des enquêtes récentes ont en effet démontré la profonde méconnaissance des mécanismes de l’évolution des espèces auprès des populations scolarisées à Bruxelles. Par ailleurs, certaines d’entre elles manifestent d’extrêmes réticences à entendre les faits que leur présentent les cours de biologie, de même qu’un refus d’étudier les chapitres relatifs à l’organe reproducteur.

Cette irruption de l’obscurantisme religieux dans un environnement que nous estimions – à tort – laïcisé ne laisse pas d’inquiéter et risque à terme de porter atteinte à l’objectif d’assurer une culture scientifique de bon niveau à nos jeunes générations, en cette aube du XXIe siècle. Du reste, elle porte en germe le retour de la théocratie, dans une société qui, par manque de conviction ou par lâcheté électoraliste, refuse souvent d’assumer les principes des Lumières qui pourtant en constituent le socle.

Pour en lire davantage, cliquez ici

 

 
#LaPenséeetlesHommes

 


Avec le soutien du ministère de la Communauté française
Association reconnue d'éducation permanente par la Communauté française

 

Enregistrer

Enregistrer

<< Décembre 2017 >>
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
  1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24 Christmas Eve
25 Christmas Day 26 Boxing Day 27 28 29 30 31

 



2017 - REVUE 108

FRANCS-PARLERS
2017



2017 - REVUE 107

CONCILIER ISLAMITÉ ET CITOYENNETÉ EN WALLONIE.

COMMENT ? AVEC QUI ?

 

Design by panda - Powered by CMSimple-xh