La Pensée et les Hommes – 4536

4536

Aspect de la poésie contemporaine
Yves NAMUR, Gabriel RINGLET et Jacques LEMAIRE


La Tristesse du figuier s’ouvre sur une suite intitulée Un manteau de pluie, réflexion menée après un long séjour dans les environs de Schirmeck (Alsace) sur les beautés cachées de la Nature, les efforts pour les atteindre, mais dans la suite, la consternation et l’effroi devant la confrontation bien réelle de cette même beauté et des souffrances endurées par les hommes au Struthof (camp de concentration), une thématique récurrente dans l’œuvre du poète (« Ce temps… où vivre n’était même plus une mince affaire, où vivre était tout simplement un mot de trop »).

La Tristesse du figuier met ainsi le poème au cœur de sa réflexion : la réalité dont rend compte un poème, la notion de poèmes obscurs, etc. Au-delà de ces différentes thématiques, il s’agit de lire en filigrane les questions que tout homme se pose : pourquoi la souffrance, qui sommes-nous et qui devenons-nous ? Un peu à l’égal de ce que disait Pessoa dans son Faust : « Au labyrinthe de moi-même, je ne sais plus quel est le chemin qui me mène d’ici à la réalité claire et humaine… ». 

Informations sur le livre présenté : 

Auteur : Yves NAMUR
Titre : 
La tristesse du figuier
Maison d'édition : 
Éditions Lettres Vives
Année : 
2012
ISBN : 978-9145-7749-6
Lien : http://www.editions-lettresvives.com/article-parution-printemps-2011-69081796.html

Pour beaucoup, le moine s’est effacé du monde. On le soupçonne de fuite ou on admire son courage, mais perçoit-on vraiment l’audace de son existence : explorer radicalement l’effacement de Dieu dans le monde. De ce Dieu présent-absent, vivant au cœur des êtres et des choses les plus humbles de la vie, on ne peut littéralement rien dire. C’est pourquoi, depuis les Pères du désert, certains moines ont choisi d’évoquer ce « rien » de Dieu à travers un langage à la limite du dicible : la poésie.
Rappelant cette tradition qui interroge en profondeur le christianisme, Gabriel Ringlet en montre l’actualité à travers quelques figures de moines-poètes contemporains de premier plan, souvent méconnus mais toujours étonnants. Ce faisant, il livre sa propre vision d’un Dieu à la fois sensuel et caché, qui reste « inachevé » et toujours en quête de l’Homme.

Informations sur le livre présenté : 

Auteur : Gabriel RINGLET
Titre : 
Effacement de Dieu
Maison d'édition : 
Éditions Albin Michel
Année : 
2013
ISBN : 978-2-226-24652-3
Lien : https://www.albin-michel.fr/ouvrages/effacement-de-dieu-9782226246523



<< Janvier >>
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
  1 New Year's Day 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

 


2020 - REVUE 119

Bientôt disponible :
CRITIQUE(S) DU RÉALISME

119

 

 

 


2020 - REVUE 118

HOMO FABER 
ET L'AVENIR DU TRAVAIL

 

Design by panda - Powered by CMSimple-xh