La Pensée et les Hommes – 1836

1836

Rozenkrantz et Guildenstein sont morts
Daniel SCAHAISE et Jacques LEMAIRE

Une œuvre frondeuse, une approche moderne, inattendue et hilarante du chef- d’œuvrede Shakespeare. Ancré dans une tradition littéraire britannique qui privilégie une approche humoristique et distanciée — voire ironique — de thèmes tels que l’essence du théâtre, l’existence de Dieu ou l’homme face au pouvoir politique, Tom Stoppard a contribué au renouvellement de la dramaturgie en proposant un traitement inédit du dialogue et, au-delà, du langage. Avec « Rosencrantz et Guildenstern sont morts » – pièce mythique – il met en scène deux personnages secondaires de « Hamlet » qui s’interrogent sur la destinée et sur notre fin inéluctable, sur la nature du théâtre.

Pièce de clowns, pièce jubilatoire et inventive, « Rosencrantz et Guildenstern sont morts » révèle un arrière-fond des plus féroces mêlé à un humour décapant. Du théâtre à l’état brut : ludique ; jubilatoire, artisanal et généreux.

Auteur : Tom STOPPARD
Adaptation française : Jacques DE DECKER



<< Janvier >>
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
  1 New Year's Day 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

 


2020 - REVUE 119

Bientôt disponible :
CRITIQUE(S) DU RÉALISME

119

 

 

 


2020 - REVUE 118

HOMO FABER 
ET L'AVENIR DU TRAVAIL

 

Design by panda - Powered by CMSimple-xh